9
6
3
8
5
2
7
4
1

I don’t know if you feel the same, but when comes the Holidays, I am always inspired to create an impressive amount of projets! Every year I write a never ending list that seems to grow magically and without my notice. I list all the things that I want to make for us to wear or give, as well as all the deco items that would love to do. Year after year, it’s a long process that I start around september (that I never complete however soon I start!) but it’s something that is thought and planned WAY before. So, when january arrives, after this never ending wave of completed projects (or not!), I often feel a sense of emptiness, as if some kind of thrill was missing from my life. You will probably tell me: “Girl, it’s only because it’s finally time to rest!” But one that understands my character would know that doing nothing is not how I like to chill out. In fact, my best way to indulge myself after I worked very hard is to start a new project. BUT! Not any kind of project! Absolutely not! What I mean is a frosting kind of sew, something exciting and of course totally frivolous!

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais le temps Fêtes m’inspire toujours une quantité impressionnante de projets. Chaque année je fais une très longue liste (on dirait même qu’elle s’allonge toute seule à mesure que Noël approche). Elle comprend tous les cadeaux et vêtements que je souhaiterais coudre, mais aussi tous les éléments de déco que je souhaiterais confectionner. Chaque année, c’est un travail de longue haleine (que je ne complète jamais, soit dit en passant) que je débute en septembre et qui est réfléchi encore plus longtemps à l’avance. Donc, alors qu’arrive janvier, après cet ouragan de projets relevés, je ressens comme un sentiment de vide. Bon, vous me direz: “c’est parce qu’il est enfin temps de prendre le temps de te reposer ma chère!”  Sauf que ce serait mal me connaître. Moi, ma façon de relaxer et de me gâter après avoir bien travaillé, c’est d’entreprendre un nouveau projet. Mais, pas n’importe quel projet! Non, non! Il me faut absolument un projet de couture bonbon bien excitant et bien frivole!

Harbor Dress Little Lizard King sewn by Valérie for Élégantine!

When I saw Cassis Nicole’s newest design for Little Lizard King, the Harbor Dress  (releasing Febuary 24, 2016), I knew it was THE project that I needed to recover from my Holiday rush. A dress full of interesting and uniques little details, the sweetest silhouette and a design offering so many possibilities for my creative mind! A little dress, very girly, millitary inspired… Mmmmm… Yeah? Why not? You said millitary? That’s very, very out of my comfort zone! Optional skirt-peplum, optional military inspired tab, full skirt, V-back bodice with button and placket closure and the cutest little sleeves. Yes please! I think this is just the project that I need!

Lorsque j’ai aperçu le nouveau design de Cassie Nicole pour Little Lizard King, la Robe Harbor (à paraître le 24 février 2016), j’ai tout de suite su que c’était ÇA qu’il me fallait pour me remettre de mon temps des fêtes mouvementé.  Une robe avec plein de petits détails intéressants et uniques, une silhouette mignonne à  souhait et offrant plein de possibilités pour faire aller mon imagination! Une petite robe, bien féminine, avec des détails d’inspiration militaire. Hummm oui? Pourquoi pas? Vous avez dit militaire? C’est très, très en dehors de mes coutures habituelles!  Péplum optionnel, faux insignes militaires optionnels, jupe froncée et bien pleine, dos ouvert en V, petits mancherons décoratifs et une encolure bien originale. Oh oui, oui! C’est bien ce patron là qu’il me faut!

 

Harbor5

I added a new step to my creative process a little while ago: I Pinterest! When I started sewing, I used to stay too close to the pattern cover photo. It was as if I couldn’t find my own inspiration, or my own idea.  Today, I know that the creative limitations that I felt were more technical restrains than a real lack of imagination. As long as I did not mastered the techniques, I felt that I wasn’t allowed to conceive my sewing projects as little pieces of art. And you know what?! The moment I decided to change my way of thinking and push through my fear, the moment I saw a real and fast improvement in my skills.

Depuis quelque temps, j’ai ajouté une étape à mon processus créatif: je Pinterest. Quand j’ai commencé à coudre, j’avais tendance à me laisser guider un peu trop par les photos des patrons. C’était comme si j’avais du mal à avoir ma propre idée point de vue création.  Avec le recul, aujourd’hui, je sais que les limitations que je ressentais étaient bien plus une petite gêne d’ordre technique qu’un manque réel d’imagination. Tant que je ne maîtrisais pas la technique, je ne me sentais pas le droit de concevoir un projet de couture comme une oeuvre d’art. Et bien savez-vous quoi? C’est à partir du moment ou j’ai décidé de ne plus me limiter que mes capacités techniques ont vraiment commencé à s’améliorer.

harbor3 copy

So, while I was planning my Harbor Dress, I looked at Pinterest in search of millitairy inspired clothing and slowly my inspiration moved to cartoons, nautical chic, circus and so on. Finally, it’s with the head full of very vague ideas that I went to a local shop, Tissus Roger, hoping to find the PERFECT fabrics. And I really think that I was successfull! My final choice is really far from the cream linen tone on tone that I was picturing in my head when I entered the store. I really love when the fabric challenges my inspiration, even though it is sometimes a little more work. I left the store with a bag full of trims, sequins, buttons, laces and of course my beautiful fabrics. My idea was still imprecise in my mind, but I was convinced that I had enough to play with and create something spectacular!

Alors que je planifiais ma Robe Harbor, je fouillais Pinterest à la recherche d’idées de vêtements militaires et tranquillement l’inspiration a glissé aux dessins animés, au style nautique, à l’univers du cirque, etc. Finalement, c’est avec une tête pleine d’idées bien vagues que je me suis rendue chez Tissus Roger, une boutique locale, espérant trouver la combinaison de tissus PARFAITE! Et je crois bien l’avoir trouvée! Mon choix était finalement très très loin de l’image de ton sur ton crème en lin que j’avais en tête par contre! Et je crois que c’est ça la beauté de l’inspiration. Je suis sortie du magasin avec un sac plein de tissus, de paillettes, de boutons, dentelles etc., encore une idée très imprécise en tête, mais sachant que j’avais entre les mains suffisamment de matériel pour jouer. Et j’ai en effet joué pendant plusieurs heures avec mes tissus et mes garnitures, en les plaçant d’une manière, puis d’une autre, jusqu’à arriver au résultat que vous voyez aujourd’hui.

harbor4

Sewing was not completely without obstacles. I struggled to sew the millitary inspired tab. The curve is a little narrow and it was a little hard to have them completely symetrical. After two attempts I decided to trace my stitching line with a washable pen and sewing was a breeze! Simple but so effective! Then, my inspiration seamed to die. Really. The more I progressed, the more I doubted. About everything! Colors, prints, trims, buttons choices. I had lost my vision, clearly. Can you believe that I sat in front of the dress for two complete nights trying to decide which buttons to use? By the way I finally did not even use real buttons: these are pearl on the fronts and snaps on the back, Have you ever noticed that any time you find the perfect button in your stash, you don’t have the right amount? Or is it just my own curse?

La couture n’a pas été tout à fait sans embûches. J’ai eu un peu de mal à coudre les détails qui rappellent les gallons d’un uniforme militaire. C’est une courbe assez serrée et j’avais du mal à les faire tout à fait symétriques. Après avoir décousu 2 fois, j’ai finalement tracé ma ligne de couture au crayon.  Simple, mais efficace! Second embûche, l’inspiration est partie. Plus j’avançais dans ma couture, plus je doutais. DE TOUT. Les couleurs, les motifs, les boutons. J’avais perdu ma vision. Pouvez-vous croire que j’ai passé deux soirées à choisir les boutons? Soit dit en passant, ce ne sont même pas des boutons finalement, mais des perles à coudre au devant et des snaps au dos (avez-vous déjà remarqué que lorsqu’on a le bouton parfait dans notre collection, on en a jamais suffisamment pour l’utiliser dans notre projet?).

Then, one morning, I took my courage in both hands, and put the dress on my baby doll. I immediately and completely fell in LOVE with everything about the dress! And saying this would probably be an understatement, because it really is my favorite dress I have made. EVER! My daughter is so adorable in it I could eat her up! Today, it is even hard to imagine how I could ever doubt how perfect it is. This little peplum, this vintage silhouette, those cute little sleeves, I just ADORE everything about it!

The moral of the story? Always trust yourself, listen to yourself and in doubt, put things aside for a while and come back with a fresh eye. Now, I am curious. What do you do when you feel out of your game?

Et puis un matin, je l’ai enfilé à ma fille et aussitôt je suis tombée en AMOUR! Et même que dire ça, ça relève de l’euphémisme, parce que c’est vraiment ma robe préférée jusqu’à maintenant. Elle est absolument ADORABLE! Ce petit péplum, cette silhouette vintage, le détail des mancherons, ma fille est à croquer la dedans! Aujourd’hui, je ne peux même plus imaginer comment j’ai pu douter de cette confection.

La morale de cette histoire? Se faire confiance, s’écouter et en cas de doute, prendre du recul et revenir les idées claires! Maintenant je suis curieuse. Que faites-vous quand l’inspiration semble vous quitter?

P.S. The photo collage at the top shows my daughter experimenting poses! It was too adorable not to share! Cute!

P.S. Le collage photo du début montre les expérimentations de ma fille qui apprend à poser! 🙂 Cute, pas vrai?

 

All the fabrics showed in this post were purchased in the local shop Tissus Roger et Fils (Mirabel, Québec)

Skirt: Seedling Kimono Stripes by Thomas Paul for Michael Miller

Peplum and red accents: Kona Cotton by Robert Kaufmann

Bodice: Henry Glass

 

Tous les tissus montrés dans ce billet ont été achetés dans une boutique locale, Tissus Roger et Fils. (Mirabel, Québec)

Jupe: Seedling Kimono Stripes par Thomas Paul pour Michael Miller

Peplum et accents rouges: Kona Cotton par Robert Kaufmann

Corsage: Henry Glass

signature vide